Le sommeil du Juste et le repos de la Guerrière

Et voilà, notre périple wwoofing en Scandinavie a officiellement commencé ! 😃 J’avais commencé à écrire un article un peu sarcastique/humoristique sur ce que j’avais découvert d’Oslo depuis ma fenêtre Airbnb mais je ne sais pas si ça a encore un intérêt à être publié maintenant. 😅

Dimanche dernier, nous avons donc pris le train et le bus direction Ulvik. Départ du Airbnb à 7h10 dans l’espoir d’acheter un petit déj’ à la gare avant de grimper dans le train. Malgré la grève des bus (on a pris un tram, c’est pas grave – mais sérieux: qui fait grève un dimanche? Je n’en reviens toujours pas. 🤦), on a pu arriver avec un peu d’avance et s’acheter des buns à la cannelle délicieux pour grignoter durant notre voyage.

Le trajet s’est bien déroulé malgré mon mal des transports. La nausée a fini par passer et les paysages qui défilaient sous nos yeux étaient très souvent magnifiques. On a eu le droit à plusieurs météos à différentes altitudes donc les saisons et les couleurs étaient un peu différentes tout au long du trajet aussi.

Nous avons fini par arriver à notre ferme à Ulvik dimanche soir, à 17h30 douze heures plus tard. Nous vivons avec une famille de trois personnes: un homme, une femme et leur petite fille de 5 ans. La femme travaille à temps plein à la ferme tandis que l’homme travaille à mi-temps dans une école et suit des cours pour se mettre à niveau en tant que professeur de mathématiques (c’est compliqué, je ne vais pas entrer dans les détails dans cet article 😁).

Comme nous sommes en automne, nous avons récolté des légumes toute la semaine: des carottes, des betteraves, des choux, des potirons, des salades, des haricots, les dernières tomates de la saison… pour en faire des paniers à destination des clients. La ferme dans laquelle nous sommes fait partie d’une communauté dans laquelle des particuliers s’investissent en prenant un abonnement à l’année et parfois, en venant aider les fermiers ou en venant récolter eux-mêmes leurs fruits et légumes. Tous les 15 jours, chaque membre reçoit un panier avec les légumes fraîchement récoltés durant la semaine.

La ferme a aussi des contrats avec les restaurants et les hôtels du coin (il y en a plus qu’on ne croit!) pour certains légumes (comme des baby carottes par exemple) qu’on doit bien nettoyer et qu’on choisit soigneusement puisque ce sont les clients qui paient le plus.

Cette première semaine s’est donc plutôt bien déroulée malgré la pluie constante et la fatigue physique due au travail manuel. L’avantage de ce type de travail, c’est que je m’endors facilement le soir et que le sommeil est lourd jusqu’à ce que le coq chante ou que le soleil se lève (nos rideaux ne sont pas occultants malheureusement 😭). Parfois, je rumine encore certaines choses lorsque je suis plongée dans la coupe des plants mais ça finit par passer (comme toujours), surtout quand je vois les beaux paysages qui nous entourent.

Il me faudra encore un petit moment pour m’adapter à ce nouvel environnement, surtout parce que je ne vis pas chez moi principalement et qu’il me faut du temps pour m’adapter et trouver mon rythme.

➡️ Si tu veux voir plus de photos et d’images du quotidien, suis-moi sur Instagram.

Si tu as des questions à me/nous poser à propos de là où on vit ou du Wwoofing, n’hésite pas: les commentaires sont là pour ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *